Accueil > L’école > Alumnis > L’esam racontée par ceux qui l’ont fait > Cécile, étudiante en Architecture Intérieure / Design

Cécile, étudiante en Architecture Intérieure / Design

L’école m’a permis de mettre des images sur des pensées abstraites

Vous souhaitez recevoir une documentation ou prendre rendez-vous ?

Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Cécile, j’ai 18 ans, je viens de finir ma prépa et j’aimerais devenir architecte d’intérieur.

Ton parcours :
J’étais dans un lycée privée en internat en terminale générale. Parallèlement j’ai suivi des cours d’art plastique. Je ne revenais que le week-end à la maison, c’était très strict. Je n’avais pas la liberté que nous avons à l’ESAM Design - un vrai changement. J’ai donc intégré directement l’année préparatoire après avoir passé un entretien.

Un avantage à ta spécialisation au Bac ?
La terminale ES m’a permis de m’enrichir des sujets non créatifs mais je sais que cela m’aidera de toutes façons un jour.

Pourquoi l’ESAM ?
J’ai contacté plusieurs écoles et fini par en comparer deux dont l’ESAM Design.
J’ai fais un stage de deux semaines dans l’autre école où je n’ai pas trouvé ce que l’ESAM offrait : de la pratique et de l’étude. J’avais besoin de cadre mais aussi de liberté.

Comment décrirais-tu ton année de prépa ?
Cette année préparatoire m’a permis d’avoir confiance en moi, de savoir représenter une idée qui de prime abord paraît vague, de mettre des images sur des pensées abstraites. Pratique !

La première chose apprise à l’école ?
A dessiner, clairement. Je faisais de la photographie ou du graphisme sur ordinateur mais ce sans dessin. J’ai donc appris ce dont j’avais besoin : la base.

Petite tu voulais faire quoi ?
Archéologue le lundi, mardi et jeudi coiffeuse, vendredi et samedi prof de littérature en fac.

Et maintenant ?
Un métier qui lierait l’architecture intérieure avec le graphisme car j’ai eu beaucoup de mal à faire mon choix entre les deux. Je me suis tournée vers l’archi car c’était vraiment nouveau et de ce fait l’occasion d’un nouveau défi.

Matière de prédilection :
Le dessin analytique avec Pierre Cornuel. Malgré des sujets stricts, larges, riches, contraints, on arrive à s’amuser énormément.

Les qualités de l’école pour toi ?
Au niveau de l’enseignement, c’est du sérieux. On ne peut pas étudier en dilettante. Les professeurs ont leur boîte, ils s’y connaissent réellement et nous donnent la meilleure expérience possible.

Comment finances-tu tes études ?
Je travaille à Leroy Merlin et au Mac Donald’s en même temps et mes parents m’aident

Ce que tu as préféré à l’ESAM :
Bien que l’on ait beaucoup de travail, ce que j’ai préféré c’est l’ambiance, on s’est tous bien entendus.

Message ou conseil pour futurs étudiants ?
Je leur dirais de ne pas avoir peur de ce qu’ils peuvent faire. Ne pas se bloquer, allez jusqu’au bout, ne pas avoir peur de déplaire

Ta prépa en 3 mots ?
Trop courte | géniale | fructueuse

Un dernier mot ?
C’est super l’ESAM

Aucun projet trouvé