Accueil > L’école > Alumnis > L’esam racontée par ceux qui l’ont fait > Matthieu - Lead UX Designer chez Séphora

Matthieu - Lead UX Designer chez Séphora

Il ne faut pas avoir peur de faire et se faire confiance. Quand on te demande si tu sais faire, commence par dire oui, étudie ensuite la manière d’y arriver.

Vous souhaitez recevoir une documentation ou prendre rendez-vous ?

Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Matthieu Gignoux, promotion 2002, je suis responsable expérience utilisateur e-commerce et mobile chez Sephora.
C’est récent. Avant ça, j’ai été, pendant 2 ans, directeur de création digitale toujours chez Sephora.
J’étais en charge de 3 périmètres : la DA (mise en avant des offres), l’UX Design (design d’expérience utilisateur pour optimiser les parcours) et une partie de l’intégration front end.
Aujourd’hui, pour mieux répondre aux enjeux d’expérience utilisateur de Sephora, je me suis séparé des périmètre DA et front, très orientés animation business, pour me concentrer sur l’UX. Je suis en train de monter ce périmètre où il y a beaucoup à créer.

Précédemment j’étais chez vente-privee.com pendant 8 ans où j’étais responsable design graphique et UX. Je gérais une équipe qui travaillaient sur le branding des marques du groupe, la DA des com et le webdesign/UX des sites et applis du groupe.

En quoi consiste ton travail ?

Aujourd’hui j’accompagne les équipes métiers et projets sur l’optimisation des parcours clients.
L’idée est que la bonne fonctionnalité soit appelée au bon moment.
Nous intervenons sur tout ou partie du temps de vie des projets. En interne, dès la conception pour définir des parcours efficace. Et en production pour créer les différents supports nécessaires à l’intégration.
Pour l’externe, je suis sponsor et garant de la cohérence UX de ce qui est produit.

Pourquoi l’ESAM ?
Parce que c’est une petite structure et que le courant est bien passé avec la directrice Mme Exer. Il y avait la possibilité de faire de l’alternance. Toute les écoles ne le proposent pas.

DIN ou HELVETICA ?
Helvetica

L’ESAM tu en es sorti quand et quel était ton projet de fin d’étude ?
Je suis sortie de l’ESAM en 2002, mon projet de fin d’année était sur Benetton.

Ton meilleur souvenir à l’école ?
Je pense aux personnes que j’ai rencontrées plutôt qu’à un souvenir particulier. Certaines sont restées des amis proches.

CMJN ou RVB ?
RVB à cause de Photoshop parce qu’en CMJN, il y a moins de filtres…

Quels messages ou conseils donnerais-tu aux étudiants inscrits dans la formation de Design graphique ?
Il ne faut pas avoir peur de faire et se faire confiance. Quand on te demande si tu sais faire, commence par dire oui, étudie ensuite la manière d’y arriver.

Ton projet le plus kiffant ?
Une grosse refonte de site que l’on a abordée en mode workshop / hackathon. Il a fallu mettre en place plusieurs équipes de travail qui étaient objectivées à produire des prototypes dans un temps extrêmement court. La conception n’a duré que quelques jours. Le projet qui en est sorti a duré, lui, plus d’1 an.

Ton projet le plus réussi ?
Une application spectacle qui n’a pas pu sortir faute de partenaires commerciaux.

Ton projet le plus scandaleux ?
Un mensuel de 100 pages que l’on produisait en 3 jours et 2 nuits. Retouches, montage des fichiers et export pdf compris..

Que t’a apporté l’école ?
L’école m’a permis de me connaitre créativement.

Ton passage à l’ESAM Design en trois mots ?
Vif | Joyeux | Suspendu

Aucun projet trouvé